UE 15 FdF Intelligibilité des situations de formation - version 2018-2019

Publié le 5 Avril 2019

Ce cours cible la formation de formateur d'adultes dans sa dimension pédagogique à partir des grandes théories de l'apprentissage et de l'andragogie. Il pose la question de l'apprendre, des divers modes de formation activables et présente diverses lectures et analyses des situations d'enseignement - apprentissage, pour les comprendre et s'en inspirer en planification de formation, objet de l'UE24.  Cette "intelligibilité" des situations de formation participe de l'identité professionnelle du formateur d'adultes, de ses compétences qui seront aussi interrogées aux côtés des conceptions. Des outils pédagogiques, des textes de réflexion, des témoignages de professionnels complètent le cours.

Contenus de l'Unité d'enseignement :

 

Ce cours comme l’indique son titre a pour objectif de rendre intelligible, compréhensible, lisible les situations de formation appliquées à la formation professionnelle. Cette intelligibilité permet de lire et construire des séances de formation. Aussi, plusieurs modèles de compréhension seront exposés au fil des séances avec des expérimentations permettant de faciliter leur appropriation.

- Modèle des théories de l'apprentissage 

- Modèle de Knowles
- Modèle de Houssaye
- Modèle de la psychologie cognitive 
–Modèle de  Kolb
- Modèle de Brousseau et de Sensevy
- Modèle de Clanet, Goigoux et Rogalski 
– Modèle de Clauzard, La roue du comprentissage en classe de formation 
– Vers un modèle à construire pour une ingénierie pédagogique (ou pédago-didactique)

Principe pédagogique du cours (fondé sur l'approche "connectiviste") avec un mixage TD / CM :

 

- Temps 1 de TISSAGE : un étudiant reprend les propos entendus au précédent cours (note orale)

- Temps 2 d'EXPOSITION : les étudiants exposent le contenu d'articles universitaires, compléments du formateur (note orale)

- Temps 3 d'EXPERIMENTATION : les étudiants sont invités à expérimenter des mises en situation qui feront l'objet d'un débriefing et de conclusions par le formateur...

- Temps 4 d'EXPLICITATION : le formateur effectue un débriefing - synthèse du cours : "qu'avons-nous fait? Comment ? Quelles stratégies ? Quelles procédures ? Que peut-on retenir ? A quoi ça va servir ? Quels besoins de clarification relative à des concepts évoqués en classe ?" 

Principe d'évaluation UE : une note écrite et une note orale

 

- pour la note écrite : rédiger le JDA (le journal des apprentissages)

- pour la note orale : effectuer un exposé « critique » à 2 ou 3 étudiants du contenu d’un article universitaire.

 

- Eventuellement : demander aux étudiants à la fin de chaque cours d'effectuer une carte mentale, à présenter au cours suivant, effectuer un exposé "critique" du contenu d'une vidéo en ligne sur mon site.

Principe du Journal des apprentissages

 

Ce journal (JDA) renvoie à des écrits réflexifs, un outil métacognitif qui permet de réfléchir sur les propos du cours, les expérimentations vécues, les interactions avec les autres étudiants.  Il permet à l’étudiant de s’emparer des sujets du cours, de les questionner, de les critiquer en fonctions de ses représentations et expériences personnelles, de son vécu professionnel. Il offre une "conscientisation des savoirs" (ou secondarisation, cad. la construction de l'objet de savoir qui est l'apprentissage souhaité, la visée de la formation).

Il est demandé d’apprendre en pensant, en réfléchissant. C’est une conversation avec les concepts présentés pendant le cours. Ce principe de journal renvoie au journal du « COMPRENTISSAGE ». Le journal des apprentissages est un écrit réflexif et personnel à rendre à mon adresse e-mail en format pdf.

Il convient de rédiger après chaque cours pendant 20 minutes chez soi son « journal de cours ». Ce journal peut-être aussi être complété de vos réflexions, idées qui vous viennent dans la journée suite à des prises de conscience, des rencontres, un film marquant, un rêve…

Puis à la fin de l’ensemble des cours, faites une synthèse en précisant notamment :  ce qui a été important pour vous ? Ce qui a changé chez vous (représentations, façon d’agir…) ?

Ce dossier réflexif n’excédera pas une quinzaine de pages, sans pages de garde. La qualité de la réflexion personnelle primera sur la quantité.

 

Voici un éventail de question à se poser, mais ce n’est ni exhaustif ni modélisant, puisque c’est travail personnel et réflexif qui est attendu.

 

Qu’avez-vous retenu du cours ?

Qu’avez-vous compris ?

Qu’est-ce qui a été important pour vous dans ce cours ?

Quelle résonance par rapport à vos observations de terrain, vos représentations personnelles ?

Quel sens cela fait-il pour vous ?

Qu’est-ce qui a changé chez vous (représentations, façon d’agir…) ?

Que pourriez-vous en faire ?

Qu’est-ce qui fait que je résiste à la compréhension de telle notion ou concept ?

En quoi les théories ou les vécus permettent-ils de revisiter vos pratiques ou celles des autres ?

Quelles transpositions peut-on faire ? Quels liens avec d’autres savoirs ?

Quels transferts sur votre terrain professionnel pouvez-vous effectuer ?

Quelles réflexions, idées, critiques (positives/négatives) provoquent ce cours ?

Quelles prises de conscience ? Quels commentaires personnels ?

Etc.

Principe de la Classe inversée :

 

L'an dernier, il me fut reproché le deux premiers cours magistraux de type transmissif. Je les avais pourtant émaillé de petits films vidéos afin de relancer l'attention et la motivation. Cela dit le reproche semblait tout à fait recevable (mais c'est l'administration qui conduisait cependant à ce choix, comme souvent à l'université). Alors cette année, puisque le public change, c'est décidé, il y aura de l'innovation avec l'adoption de la classe inversée.  

Nous savons que le modèle traditionnel d'enseignement donne un rôle actif à l'enseignant. Pensons à nos classes d'école, de collège ou de lycée où tout est centré essentiellement sur la parole du professeur. Cela est encore plus évident à l'université dans l'amphithéâtre où la pédagogie, est sans nul doute, magistrale. Par conséquent, la fonction de l'apprenant est plus ou moins passive. Le risque est que plus l'enseignant est actif, moins les apprenants se sentent impliqués dans le processus.

 La classe inversée vise à inverser les étapes, afin de donner le rôle actif aux apprenants et favoriser un apprentissage réussi. On peut lire sur Wikipedia : " La classe inversée (ou « renversée », en anglais : « flipped classroom » est une approche pédagogique qui inverse la nature des activités d'apprentissage en classe et à la maison, ce qui amène une modification des rôles traditionnels d'apprentissage. Autrement dit, les élèves sont dans l'obligation d'étudier leurs cours chez eux (souvent sous la forme d'exposés dans de courtes vidéos), afin que les activités en classe deviennent plus concrètes pour eux. Durant les heures passées dans l'établissement scolaire, les élèves ne font que des exercices d’applications, voire des activités de découvertes. L'enseignant joue le rôle de facilitateur dans les apprentissages de l'élève. Il aide l'élève à comprendre des notions ou concepts importants. Il a plus de temps disponible pour individualiser la formation, pour suivre l’élève au cas par cas.

Aujourd'hui, les évaluations de la procédure sont incomplètes. Il est difficile de porter un jugement définitif sur la plus-value du dispositif. Mais on peut penser raisonnablement qu'il faut un certain degré de maturité et d'autonomie pour que les élèves adhèrent pleinement à cette innovation pédagogique en visionnant effectivement les pastilles vidéos la veille et en notant des questions de clarification à poser au professeur le lendemain. Le lycée et l'université sont ainsi des lieux plus propices à l'expérimentation.

Certaines études relativisent l’impact et les bénéfices de l’inversion du cours, qui seraient en réalité le fruit de la pédagogie active qui accompagne la classe inversée" (source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Classe_invers%C3%A9e)

Expérimentations proposées, outre des exercices de sensibilisation :

 

- Travail sur les représentations mentales : la quatrième flèche, une arme pour combattre l'idéologie des dons

- Travail sur l'apprendre : Qsort, polysémie de l'apprentissage, formation ou enseignement selon le principe de la transformation...

- Travail sur les théories de l'apprentissage pour les revisiter : rejouer avec des allumettes pour découvrir les courants pédagogiques et mieux situer sa pratique

- Travail sur le format pédagogique / les opérations mentales activées : la lettre en polonais, ou comment percevoir ce qu'est une situation d'apprentissage efficace. 

- Travail sur les compétences du formateur : le jeu des "familles de compétences" pour identifier divers modes de fonctionnement des formateurs

- Travail sur le Blason de la formation idéale et du type de formateur

- Travail sur la Roue de la formation (des gestes professionnels de formation à renseigner, à repenser, à compléter...), jeu d'apprentissage et comprentissage...

Textes à exposer, dans l'ordre chronologique selon la progression du cours :

 

Texte à étudier pour en exposer les idées principales et à commenter selon la méthodologie précisée en page annexe.

On peut aussi mettre le texte en relation avec d'autres textes, d'autres documentations. 

Les étudiants qui n'exposent pas le texte sont également invités à le lire.

 

TEXTES PAR ICI : suivre le lien

Agenda 8 cours :

 

 Cours n° 1 : Présentation du cours (contenus et modalités d'évaluation, objectifs généraux), présentation du formateur et des apprenants, présentation du JDA (journal des apprentissages) et question de secondarisation –conscientisation des savoirs en formation d'adultes, premiers éléments de réflexion sur l'apprentissage et le faire apprendre (question de la transformation des représentation initiale, passage d'un concept scientifique à  un concept scientifique). Choix des textes à exposer, inscriptions. Pause. Exercices de sensibilisation : Dessine moi l'apprendre et Q-sort sur l'apprentissage-formation (émergence des représentations/conceptions initiales par binômes et du collectif d'apprenants).

- Cours n° 2 :  Temps de tissage avec le cours précédent, par un étudiant (rappel des grandes lignes, focalisation sur un ou deux points, commentaires personnels; 5 à 10 mn). Exposé du texte : les théories d'apprentissage, un peu d'histoire (une trentaine de minutes / 3 étudiants). Pause et inscriptions pour les exposés de vidéos. Travail de groupe (X4/5) sur les représentations mentales : la quatrième flèche, une arme pour combattre l'idéologie des dons /commentaires du prof. 

- Cours n°3 : Tissage avec retour sur la notion de "représentation" et le principe de transformation de la représentation; exposé du texte de Gérard Barnier sur les théories d'apprentissage; exercice en binôme sur le document 6 récits d'apprenants, enseignement ou formation ?. Temps d'explicitation : synthèse sur les théories/modes d'apprentissage. 

- Cours n°4 : Tissage avec une synthèse sur le choix d'un mode d'apprentissage, comment favoriser l'apprentissage chez les adultes. Exposé du texte de Philippe Carré sur de l’apprentissage à la formation. Pour une nouvelle psychopédagogie des adultes. Travail de groupe sur le jeu des allumettes pour réviser les grandes théories de l'apprentissage et en introduire une nouvelle. Explicitation : l'arbre généalogique de la famille socio-constructiviste.

- Cours n°5 : Tissage sous forme de jeu collectif. Exposé du texte de Michel Fayol intitulé un "esprit pour apprendre". Exposé de vidéo "construire une séance de formation" de F. Expilly. Travail de groupe, expérimentation. Explicitation terminale sur la mécanique d'apprentissage, schémas au tableau.

- Cours n°6 : Tissage avec un rappel de la séance précédente et exposé sur la mécanique du penser - apprendre. Exposé du texte sur l'accompagnement de M. Paul et exposé de la vidéos de F. Expilly sur les difficultés d'apprentissage en formation des adultes. Jeux pédagogiques sur le positionnement du formateur d'adultes et des typologies de formateur

- Cours n°7 : Tissage, exposés texte et vidéo, Jeux pédagogiques sur les compétences du formateur. 

- Cours n°8 : Dernier cours avec tissage, exposé texte,  jeux pédagogiques sur le phasage et les gestes d'une séance de formation et le blason de la formation idéale. Présentation de power-point sur les divers modèles d'intelligibilités du métier de formateur d'adultes, et quelques notions pédagogiques essentielles. Travail sur le JDA journal des apprentissages, retour sur 7 cours. 

RETOUR SUR LE CORPUS DU COURS :

Diaporama conclusif de l'UE 15 du 5 avril 2019

 

Quelques Modèles d'intelligibilités des situations de formation, cliquer ici pour la version pdf - pour la version vidéo (sans le son, c'est par ici

En compléments, quelques diapositives en pdf.