Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
UNIV PERSO - Blog de Philippe Clauzard

Cours universitaires et travaux de recherche sur les questions d'apprentissage des jeunes et des adultes, science du développement humain, sciences du travail. Philippe Clauzard MCF Université de La Réunion - Composante ESPE Analyste du travail et didacticien - Tous les contenus de ce blog sont sous licence Creative Commons.

Pédagogie Universitaire 1 : Rendre les étudiants actifs, un principe et des outils

Publié le 29 Août 2020

LA PÉDAGOGIE ACTIVE, POURQUOI NE PAS ESSAYER?
Passer d’enseignant « transmetteur » à enseignant « accompagnateur »

Réal Petitclerc, enseignant au Cégep Limoilou

Pédagogie Universitaire 1 : Rendre les étudiants actifs, un principe et des outils
Pédagogie Universitaire 1 : Rendre les étudiants actifs, un principe et des outils

D'après Document de l'Université de Sherrooke : pile et face.. Conception : JS Dubé, E Chamberland, L Gagnon, D Turcotte, F Gaulin
Sources : Bonwell, 2000; Eison, 2010; Kozanitis, 2011; Kirshner, Sweller et Clark, 2006; Mayer, 2004; Schwartz et Brandsford,

2009; Sweller, Kirschner et Clark, 2007

Plutôt que de combattre les smartphones, Wooclap les transforme en un outil d’apprentissage exceptionnel. Les objectifs de Wooclap sont :

• Dynamiser les cours

• Mesurer la compréhension des étudiants/apprenants

• Stimuler la participation et susciter la motivation

• Améliorer l’apprentissage et la collaboration

 

La plateforme web, utilisée par des enseignants et des formateurs partout dans le monde, s’interconnecte avant les LMS dont Moodle. Elle permet aussi d’intégrer PowerPoint, Keynote, Google slides et PDF pour rendre les présentations interactives.

PROPOSITION D'INTERVENTION UNIVERSITAIRE SELON LE PROCESSUS DE LA CLASSE INVERSÉE

 

La classe inversée est une stratégie pédagogique ou la première partie du cours de type transmissible de l'enseignement c'est-à-dire l'exposé du formateur s'effectue à distance, et en préalable à une séance en présence grâce aux moyens numériques comme la vidéo en ligne du cours, un site internet dédié au cours, la lecture de document papier préalable, la préparation d'exercices... Et la seconde partie du cours est fondée sur les interactions autour d'activités qui se font en présentiel. Cela offre des échanges entre l'enseignant et les étudiants et entre les pairs, des débats et des activités de recherche ou d'expérimentation de type laboratoire. Bien sûr, les explications théoriques précèdent les applications selon le schéma traditionnel de l'enseignement, ce qui va à contre-courant des méthodes actives de construction du savoir,  ce qui empêche la conception de séance découverte fondée sur l'émergence de représentation initiale et de conflit sociocognitif. Cela suppose donc de repenser la classe inversée sans pour autant supprimer les pastilles vidéo qui peuvent garder un intérêt évident comme institutionnalisation du savoir et mémoire de classe. Certes, l'avantage de la classe inversée est de gagner du temps et ainsi amplifier les interactions et les contacts personnalisés entre les élèves et l'enseignant. Cela ouvre un nouvel environnement dans lequel les étudiants prennent davantage la responsabilité de leur apprentissage sous la guidance du formateur. Il n'est plus le maître sur l'estrade, mais un accompagnateur attentif aux élèves et aux diverses formes de différenciation. D'un autre côté, les contenus sont accessibles tout le temps pour les révisions, les examens, les remédiations et même pour les élèves qui furent absents pour cause de maladie ou activités extra-scolaire. Et c'est enfin gagner un temps précieux pour concevoir un accompagnement personnalisé qui corresponde aux difficultés et aux profils d'apprentissage de chaque élève. En ce sens, la classe inversée ne peut être un défilé de vidéo qui remplace un enseignant. Ce n'est pas non plus synonyme d'un enseignement à distance devant écran.

 

La check list de la classe inversée :

-  je prépare une vidéo qui stimule la curiosité sur le thème à étudier, 

-  j'effectue avec un QCM numérique à relever des représentations initiales, 

-  j'organise une activité de découvertes et tâtonnements sur le thème étudié

-  j'organise une confrontation collective sur les résultats obtenus dans des travaux de groupe

-  je fais un nouveau relevé des représentations avec la passation d'un nouveau QCM numérique 

-  je confronte les résultats du premier QCM avec le second pour observer une évolution des représentations,

-  j'organise des espaces permettant aux étudiants d'interagir et de réfléchir,

-  je demande aux étudiants de rédiger leur journal des apprentissages au sujet de la séance vécue, 

-  je fais rédiger par les étudiants une synthèse sur ce que l'on peut déduire des travaux effectués, 

-  j'accompagne les étudiants pour réaliser des ajustements pertinents dans leurs activités d'apprentissage, 

-  je propose aux étudiants des variétés de situations d'apprentissage et différentes manières de démontrer la maîtrise d'un apprentissage en cours, 

-  j'organise ma prestation de manière à ce que mon rôle ne soit pas central,

-  je présente une vidéo qui résume le savoir à acquérir en question de manière ludique, mais complète comme un support mémoriel sur lequel revenir régulièrement chez soi ou en classe, 

-  j'organise le site web de la classe avec des ressources documentaires dans lesquelles les étudiants pourront aller chercher des informations complémentaires ou des textes à exposer ensuite en présentiel, - je recueille des ressources pertinentes pour les étudiants sur l'Internet, 

- je différencie les approches didactiques de façon à rendre les savoirs appropriables à tous les étudiants, 

- je me rends disponible pour donner aux étudiants des feed-back en temps réel collectivement ou individuellement,

- j'organise des évaluations formatives durant le cours à travers l'observation du travail de groupe et le rendu de travaux d'étudiants qui peuvent s'effectuer sous forme de capsules vidéo constituant ensuite en espace de ressources culturelles...

 

Inspiré de classe inversée, enseigner et apprendre à l'endroit de Marcel Lebrun et  Julie Lecoq, aux éditions Canopé.

Pédagogie Universitaire : l'apprentissage par Projet / Problème (APP)

L’appellation APP désigne des formes d’apprentissages particulières qui se font à travers des problèmes ou des projets qui sont proposés aux étudiants ou alors un mélange des deux. Chez nous, on a vraiment une forme particulière parce que ce projet ne se contente pas de se retrouver au sein d’une matière ou sur un seul semestre, mais accompagne l’étudiant tout au long de sa formation.

Ce sont des projets qui vont nous servir de support d’intégration de leur apprentissage, parce qu’ils vont accompagner tout au long les autres modules. Cela va donner un terrain d’expérimentation pour eux, mais cela va aller bien au-delà, parce qu’ils vont leur permettre de couvrir un nouveau domaine et de colorer, en quelque sorte, leur diplôme.

Les étudiants, qui sont constitués en équipes, vont se débrouiller par eux-mêmes la plupart du temps, en sachant qu’ils ont comme soutien une équipe d’enseignants et/ou d’industriels, qui jouent soit la rôle de tuteur soit le rôle d’expert qui va apporter de nouvelles connaissances par exemple.

Pédagogie Universitaire 1 : Rendre les étudiants actifs, un principe et des outils
Pédagogie Universitaire 1 : Rendre les étudiants actifs, un principe et des outils

D'après Fun Formation et Christophe Romano, ingénieur pédagogique... afin d'en discuter en atelier de formation

BULLETIN A LIRE Veille-et-analyses.ens-lyon : Des projets pour mieux apprendre

http://veille-et-analyses.ens-lyon.fr/DA-Veille/82-fevrier-2013.pdf

Références :


Proulx, J. (2004). Apprentissage par projet. Sainte-Foy : Presses de l'Université du Québec.
Raucent, B. Milgrom, E. Bourret, B. Hernandez, A. & Romano, C. (2013). Guide pratique pour une pédagogie active : les APP...... Apprentissages par Problèmes et par Projet. Toulouse et Louvain : INSA Toulouse, Ecole Polytechnique de Louvain.
Reverdy, C. (2013). Des projets pour mieux apprendre ? Dossier d’actualité Veille et Analyses, (82). Repéré à : http://ife.ens-lyon.fr/vst/DA-Veille/82-fevrier-2013.pdf.