Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
UNIV PERSO - Blog de Philippe Clauzard

Cours universitaires et travaux de recherche sur les questions d'apprentissage des jeunes et des adultes, science du développement humain, sciences du travail. Philippe Clauzard MCF Université de La Réunion - Composante ESPE Analyste du travail et didacticien - Tous les contenus de ce blog sont sous licence Creative Commons.

Témoignage : L'école se réinvente avec les enseignants !!

Sélection à partir des articles du Café Pédagogique

La maîtresse part en LIVE

Comme on a pu le lire dans la presse, et c'est aussi le nom de sa chaine YouTube. Cette enseignante bretonne réinvente une manière d'être présente dans la classe en ce temps de confinement pour cause de Coronavirus. Cela fera date et vraisemblablement peut devenir un nouveau moyen de faire classe après la classe ou de rester en contact avec ses élèves pendant les grandes vacances. C'est aussi un appui pour les élèves en difficultés, à condition que l'éducation nationale offre aux familles en besoin les tablettes nécessaires. L'école du 21 siècle, c'est maintenant. Au moins une bonne nouvelle en avril 2020 ! 

Tous les jours de la semaine, de 15 à 16 H, Marie-Solène propose un live sur Youtube pour les enfants de 3 à 6 ans, avec 4 temps forts et il est possible d’interagir en direct sur Youtube et une autre plateforme de forum. Elle n'hésite pas à théatrâliser ses cours !

  • les rituels (date, météo),
  • une histoire racontée ou lue,
  • un temps d’atelier,
  • une comptine.
Yann Culus : Applications et cours de SVT en ligne

Comment un site internet peut-il devenir un outil pédagogique complet ?  Yann Culus, enseignant de SVT au lycée Sédar Senghor de Magnanville (78) développe un site et des applications précieuses pour les collégiens et les lycéens. Reconnaissance des arbres, détermination des minéraux mais aussi la reproduction des plantes à fleurs, les applications de Yann Culus sont le fruit d’une grande réflexion et surtout d’un long travail avec le logiciel Construct 2. L’enseignant partage aussi ses cours de SNT et d’enseignement scientifique en ligne. Convaincu du « bien-fondé des outils numériques et de leur plus-value pédagogique », l’enseignant convient « qu’il ne s’agit pas cependant de remplacer les travaux pratiques sur le réel ».

Nous utilisons tellement de logiciels dans nos activités en classe, qu’une salle de SVT sans ordinateur n’est tout simplement plus concevable aujourd’hui. Il ne s’agit pas cependant de remplacer les travaux pratiques sur le réel que nous continuons d’ailleurs de privilégier en sciences expérimentales. Il me paraît en revanche important d’apporter des outils variés, ludiques, innovants, motivants, accessibles en dehors de la classe. L’élève gagne en autonomie ; l’enseignant quant à lui dispose de davantage de liberté pédagogique pour organiser sa progression.

Source

Karl Zimmer : On peut faire de la géographie concrète chez soi 

Professeur d'histoire-géographie au collège Rep Kennedy d'Allonnes, dans la banlieue populaire du Mans (Sarthe), Karl Zimmer demande à ses élèves de 6ème de prendre en photo le paysage depuis leur fenêtre et de le lire avec les yeux du géographe. Cela donne des descriptions où se mêle naïveté et regard de géographe. Ces fenêtres donnent aussi un aperçu sur le vécu des élèves.

Les collégiens de 6ème prennent une photo du paysage vu depuis leur fenêtre. Ils le décrivent, plan par plan, en font un croquis et tentent de lui donner du sens. Ca nous vaut des surprises. Ainsi près du Mans un lotissement "à l'américaine" sans trottoirs. D'autres élèves vivent à la campagne et décrivent des paysages complexes : habitat, prairies, château avec son parc. D'autres ont une fenêtre qui donne sur le parking d'un centre commercial ou de la barre HLM. Un élève est chez son père en région parisienne , un coin qu'il juge très joli…

Source

Quand les élèves confinent les personnages littéraires !

Pour les terminales L, un défi d’écriture est ainsi lancé dans la zone des lycées AEFE du sud-est sur le sujet suivant :  « Par un étrange concours de circonstance, Dona Sol se retrouve confinée avec La Princesse de Montpensier… Qu’adviendra-t-il ? » Autres propositions : un concours de photos autour d’un thème hebdomadaire avec différentes catégories d’âges (par exemple photographier sa vie intérieure), ou encore un projet musical d'émission radio parodiant des chansons.

Quand les élèves d'i-voix déconfinent la poésie 

Comment faire sortir la poésie du livre et de soi ? Comment écrire de l’intérieur du poème  jusqu’à entremêler la voix du lecteur et celle de l’auteur ? Pour explorer  la question de la "modernité poétique" telle qu'elle peut s'exprimer plus d'un siècle après la publication du recueil Alcools de Guillaume Apollinaire, les lycéen.nes du projet i-voix, mené au lycée de l’Iroise à Brest, se sont  lancé.es dans des écritures poétiques, polyphoniques et multimodales, intitulées "Voix mêlées".

Physique chimie : Les vidéos de Paul Olivier

Equilibrer une équation chimique, comprendre la classification périodique, déterminer la composition d'un atome, schématiser les forces de gravitation, travailler sur les éclipses lunaires… Autant de sujets abordés par Paul Oilivier, professeur de physique chimie, dans des capsules vidéos.

Lee Cook : Des défis pour apprendre à distance l'anglais

Comment enseigner à distance à 240 élèves de 3 niveaux différents tout en veillant à ce que chacun y trouve son compte ? Professeur d'anglais au collège de l'Europe à Bourg de Péage (Drôme), Lee Cook propose aux élèves des défis qu'ils relèvent à leur rythme. Des défis qui peuvent être relevés par tous parce que faisables sur smartphone et adaptés à des niveaux différents.

"Chaque défi fait travailler toutes les compétences", souligne Lee Cook, même si telle ou telle compétence domine. "Chaque défi enchaine des exercices avec une tache finale : ça ressemble à un cours". Mais un cours que l'élève prend dans le sens qu'il souhaite et au rythme qu'il veut. Il peut passer plus de temps sur tel ou tel aspect. Ainsi dans le "Pet Challenge" les élèves doivent faire un exercice de compréhension orale via un formulaire Google, puis des activités lexicales sous quizlet ou une activité grammaticale avec là aussi un formulaire Google. Ils enchainent avec une activité de compréhension écrite puis au choix une activité de vocabulaire o de compréhension orale. La tâche finale consiste en la réalisation d'une vidéo sur son animal préféré.

Source

En bonus, extrait d'un site institutionnel : Bizarre ? Bizarre ! 

La série « Bizarre ? Bizarre ! » comprend  25 épisodes, sur des thèmes parfois surprenants : « L’étrange 142 857 ! » un nombre entier  particulier à découvrir. «Psychose de saison ! » La saison de conception influence t elle la santé mentale de l’enfant ? « Partir en fumée ? » suggère de pratiquer l’hypnose pour arrêter de fumer. «Cécité galactique ! » démontre que les galaxies les plus difficiles à observer sont les plus proches de nous. « Pôles polissons » fait découvrir un aimant  qui perd le Nord. « Apocalypse magnétique ! » rappelle que les bobines magnétiques créent des forces inattendues. « Génétiquement correct ? » révèle que les convictions génétiques, c’est comme la politique, il y a celles de gauche et celles de droite. « Jeux de mémoire » fait naviguer dans le cerveau pour comprendre les mécanismes de la mémoire et l’orientation dans l’espace. 

Témoignage : Système D à l'école

 

Pas facile d’assurer la continuité pédagogique à distance lorsque ses élèves ont l’habitude d’échanger avec des scientifiques directement sur la plage pour étudier l’environnement marin. Mais Véronique Léandre, enseignante à St Leu Centre (La Réunion) a su mettre à profit le blog Beneylu School pour que sa classe de CM2 continue de s’impliquer dans leur apprentissage quotidien.

A l’origine de cette excellente série en 11 épisodes publiée à partir de ce mercredi sur les réseaux sociaux, on trouve Portemire, l’agence de contenu cofondée par Mathieu Michal. (...) Quelques nuits blanches plus tard, le projet voit le jour. Une web-série « d’utilité publique », pas pensée pour « être vendue, mais simplement pour alimenter la réflexion sur l’enseignement à distance ». Onze témoignages, recueillis dans ce format « webcam » qui restera à jamais associé à nos jours de confinement.

Des attelles sur la fracture numérique

Michelle, prof de français et de latin dans un collège de Limay (Yvelines), fait partie des témoins. « On lit beaucoup de choses sur le travail des enseignants pendant le confinement. Beaucoup de bêtises… Alors quand on nous donne la parole, il faut la prendre », explique-t-elle aujourd’hui. Manon, prof de français dans un collège de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), confirme. « J’étais choquée par la vision réductrice qu’on donnait de notre travail dans les médias, explique-t-elle. Les gens avaient du mal à se rendre compte de ce qui se jouait pour chaque enseignant dans cette situation. Alors quand on m’a parlé de cet appel à témoignage, j’ai voulu participer. »

Pour garder le lien avec ses élèves, l’enseignante s’est appuyée sur les services qu’ils utilisent au quotidien. Instagram, en tête. « Beaucoup de mes élèves n’ont pas d’ordinateur mais ils ont un smartphone. Instagram a été pensé pour le mobile, c’était l’outil parfait pour toucher mes 3es. J’ai créé une page Instagram de ma salle de classe et je les ai tous récupérés. »

« A entendre les journalistes, tout le monde aurait un ordi et un smartphone. Mais ce n’est pas vrai, nuance Michelle. Tout le monde n’a pas un smartphone. Tout le monde n’a pas accès à Internet. » Pour assurer la continuité pédagogique, c’est sur le bon vieux manuel qu’elle s’est appuyé. Son collège met également à disposition des familles des packs de photocopie des cours, à récupérer avant 8 h le lundi.

Alimenter la réflexion

Si la série s’appelle Système D, c’est parce que face à ces contraintes d’équipement, au manque de connaissance informatique des élèves ou des profs, les enseignants qui témoignent ont rivalisé d’ingéniosité. A écouter Manon présenter ses playlists Netflix, des recommandations de docus ou de films adaptés au programme de ses collégiens, ou Michelle expliquer comment de simples MMS lui permettent de vérifier que le travail a bien été effectué, on mesure le foisonnement d’initiatives qui ont vu le jour en quelques semaines et le potentiel qu’elles représentent pour les années à venir.

Mathieu Michal ne compte pas en rester là. Il continuera peut-être les interviews dans les mois à venir, reviendra sur les initiatives qui ont le mieux marché.

Le scénario de ce confinement a été une énorme chance pour nous professeurs, dit Michelle en entame de sa vidéo. Si on l’avait su deux semaines avant, on aurait dû répondre à des tas de polémiques et on aurait été noyés sous les interdictions. Alors que là, finalement on a tout osé. » Aujourd’hui elle ajoute : « Une classe, c’est un laboratoire. On essaye en permanence beaucoup de choses, notamment des choses qui ne marchent pas.